Data Management

Avec l’avènement du tournant numérique et les nouvelles exigences en matière d’Open Science, la gestion des données est devenue l’un des défis majeurs adressés à la communauté scientifique ces dernières années. Chez FORS, nous soutenons une vision sur mesure, intégrée et centrée sur les pratiques effectives de recherche. Notre équipe a à cœur de développer des outils visant à aider les chercheurs à optimiser la qualité scientifique de leurs matériaux en prenant en compte aussi bien les particularités de leurs projets que les standards en vigueur.

Comment satisfaire aux normes éthiques et légales tout en respectant les codes épistémologiques et méthodologiques de ma discipline ? Comment répondre à l’injonction croissante visant à l’ouverture des données sans contrevenir aux nouvelles règles en matière de protection des données ? Comment stocker mes données de façon sûre ? Puis-je tout partager ? Qu’adviendra-t-il de mes données après ma retraite?

Qu’il s’agisse de la planification de la gestion des données (data management plan) ou de sa mise en pratique tout au long d’un projet de recherche, vous trouverez ici des ressources utiles qui vous aideront à développer une stratégie adaptée à vos besoins.

Qu’est-ce qu’on entend par gestion des données ?
La gestion des données peut être définie comme un processus par lequel les données sont obtenues, validées, protégées et transformées, et par lequel leur accessibilité, fiabilité et rapidité de transmission est assurée afin de répondre aux besoins des utilisateurs des données (data management. BusinessDictionary.com. Retrieved January 19, 2020, from BusinessDictionary.com website). Cela inclut la plupart des opérations effectuées sur les données tout au long de leur cycle de vie à l’exception de leur utilisation. Ainsi, cela comporte des aspects de nature organisationnels, techniques et éthiques. Certaines pratiques, comme la documentation, la sécurité des données ou l’organisation des fichiers doivent être mises en œuvre en continu, alors que d’autres, concernent des moments spécifiques du projet de recherche. Leur planification doit cependant être anticipée.

Les pratiques de gestion des données tout au long de leur cycle de vie

Un plan de gestion des données (DMP) est un document de planification, souvent requit par les organismes de financement ou les institutions de recherche. La démarche vise à décrire au début d’un projet de recherche, les actions qui seront mises en place afin de permettre aux données d’être réutilisables, et dans la mesure du possible, partageables à long terme. Ainsi, il s’agit avant tout d’une déclaration de bonnes intentions qui devra être mise à jour et implémentée une fois que le projet débute. Afin d’être pleinement utile, un DMP doit être considéré comme un document dynamique à mettre à jour au fur et à mesure du développement d’un projet.  Il constitue une base qui devra ensuite donner lieu à une stratégie détaillée et à la mise en œuvre de bonnes pratiques de recherche.
Dans quel cadre légal s’inscrit ma recherche ?
Le traitement de données personnelles et sensibles fait généralement l’objet de dispositions légales spécifiques. Il n’est, en effet, pas rare que les législations nationales protègent les citoyens contre une utilisation abusive de leurs données en imposant un certain nombre d’obligations aux chercheurs. Une bonne gestion des données passe donc par une bonne connaissance du cadre juridique.

En Suisse

En Europe

Dans le monde

Comment gérer mes données de façon éthique?
Bien gérer des données ne consiste pas uniquement à classer ses fichiers de manière efficiente et à stocker ses fichiers de manière sécurisée. Une bonne gestion passe également par la mise en place de mesures de protection adéquates pour les personnes dont on traite les données personnelles. Ces mesures ont trait à ce que l’on appelle généralement l’éthique de la recherche. Parmi celles-ci figurent entre autres l’obtention d’un consentement éclairé, l’évaluation des risques (notamment en matière d’atteinte à la vie privée), l’anonymisation des données sensibles, etc. Si considérations éthiques et juridiques se recoupent sur de nombreux points, celles-ci ne sont cependant pas équivalentes. Loin de consister en l’application de principes figés, elle constitue un processus réflexif visant à assurer le bien-être des participants à la recherche à travers la mise en place de stratégies ad-hoc. Pour en savoir plus sur ces sujets, vous pouvez consulter nos Guides FORS :

Guide FORS N°3: Ethics in the era of open research data: some points of reference

Guide FORS N°5: The informed consent as legal and ethical basis of research data production

Nous vous rendons également attentifs au fait que de plus en plus d’instances exigent l’obtention d’une attestation de conformité éthique de la part des chercheurs : bailleurs de fond, éditeurs, terrains, gouvernements. Au niveau Suisse, les recherches qui entrent dans le champ d’application de la Loi fédérale relative à la recherche sur l’être humain (LRH) doivent être soumis à la commission cantonale compétente. Pour les projets non soumis à la LRH, certaines universités sont dotées de commissions spécialisées.

Comment rédiger un plan de gestion des données ?
Depuis Octobre 2017, tout chercheur et toute chercheuse qui dépose une requête auprès du Fonds national Suisse (FNS) doit également soumettre un plan de gestion des données (DMP). Ce document vise à s’assurer, dès la conception d’un projet, que de bonnes pratiques de recherches sont envisagées permettant à terme le partage des données dans un répositoire répondant aux normes FAIR. Le modèle présenté par le FNS étant générique et s’adressant à toutes les disciplines, nous avons constitué une aide, sous forme d’un guide pratique, rédigée à partir de la perspective des sciences sociales. Cet outil vous aidera à répondre aux questions du DMP en vous invitant à aborder ces dernières de manière réflexive ainsi qu’en proposant des conseils pratiques. Il convient de rappeler que le DMP doit être adapté aux spécificités de chaque projet. Il n’existe ainsi pas un modèle unique. Loin d’être une formalité administrative, le DMP constitue une première démarche visant à assurer la qualité et le potentiel de réutilisation des données. Cette réflexion aura un impact direct sur la conception du projet, la récolte et le traitement des données. Une fois le projet financé, il convient de développer la stratégie et d’implémenter les bonnes pratiques en lien avec les besoins du projet.

Guide FORS N°7 : How to draft a DMP from the perspective of the social sciences, using the SNSF template

Comment opérationnaliser la gestion des données au quotidien ?
Une fois le financement approuvé et le projet démarré, il convient de mettre en pratique les intentions formulées dans le data management plan. Ceci implique généralement le développement d’un concept détaillé, la distribution de responsabilités au sein de l’équipe et la mise en œuvre des pratiques en fonction du stade de la recherche et des besoins spécifiques du projet. Nous développons à ce titre des guides pratiques sur les différentes pratiques de la gestion des données qui viendront régulièrement compléter cette page. En attendant d’avoir accès aux différents guides produits par FORS, nous vous invitons à consulter le Data management expert guide, fruit d’une collaboration internationale.

Les guides FORS actuellement disponibles se trouvent ici.

Comment assurer le partage de mes données?
Les données non personnelles et non sensibles peuvent être partagées sans restrictions, sauf convention contraire (par exemple un copyright). Les données personnelles et/ou sensibles ne peuvent être partagées qu’à certaines conditions. Il convient de distinguer trois mesures de protection qui peuvent être appliquées individuellement ou en combinaison selon le degré de sensibilité des données:

L'anonymisation

Le consentement éclairé

Les contrats d'utilisation

Quels services sont offerts par FORS?
Nous offrons des services pour la mise en œuvre de bonnes pratiques en matière de gestion des données. Notre champ d’expertise couvre les domaines suivants :

  • Mise en œuvre du DMP (plan de gestion des données)
  • Respect des normes éthiques et légales
  • Pratiques de documentation
  • Consentement éclairé
  • Techniques d’anonymisation
  • Sécurité et stockage
  • Gestion des fichiers
  • Archivage et partage

En plus des ressources disponibles sur notre site web nous offrons des formations dans la mesure de nos disponibilités et nous sommes également à votre disposition pour des conseils personalisés pour la gestion de vos données quantitatives ou qualitatives.

0