À la une

Découvrez quelques uns de nos jeux de données et nos dernières actualités.
CCS – Comparative Candidate Survey
L’enquête « Comparative Candidate Survey (CCS) » constitue une réponse au nombre croissant d’enquêtes auprès des candidats aux élections dans le monde anglo-saxon et au-delà. De telles enquêtes sont menées plus ou moins régulièrement en Australie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux États-Unis. L’enquête CCS a pour but d’harmoniser les données et de les rendre comparables à l’échelle internationale. Elle combine un questionnaire de base, convenu au niveau international, spécifiquement adapté au niveau local et comprenant des questions qui tentent de saisir les spécificités nationales et électorales. Le questionnaire de base se concentre en particulier sur la problématique de l’individualisation des campagnes électorales, soit dans quelle mesure les candidats mènent leurs propres campagnes, distinctes de celles de leurs partis.

CCS existe depuis 2005 et des enquêtes candidats utilisant le questionnaire de la première vague CCS ont été menées à l’occasion d’une trentaine d’élections parlementaires. La deuxième vague a été lancée en 2013 et devrait se poursuivre jusqu’à fin 2018.

Accès aux données

Les données de l’enquête CSS sont disponibles sur notre plateforme en ligne FORSbase. Le jeu de données cumulatif CSS vague I (2005 – 2013) comprend un total de 32 élections dans les pays suivants : Australie, Autriche, Belgique, Canada, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Grèce, Allemagne, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Portugal, Roumanie, Suède, Suisse et Royaume-Uni. Le jeu de données cumulatif CCS vague II (2013 – 2018) comprend un total de 18 élections dans 17 pays : Allemagne, Suisse, Canada, Grèce, Australie, Suède, Norvège, Hongrie, Monténégro, Albanie, Islande, Roumanie, Estonie, Finlande, Portugal, Chili et Belgique.

Si ce n’est pas encore fait, connectez-vous sur FORSbase puis rendez-vous sur la page CCS du catalogue. Une fois sur cette page, cliquez sur l’onglet « Jeux de données », sélectionnez le jeu de données désiré et cliquez ensuite sur « Télécharger les données ». Après avoir soumis votre demande, le comité d’accès aux données CSS doit l’approuver (habituellement cela prend 1 à 2 jours ouvrables). Une fois votre demande approuvée, vous pourrez accéder immédiatement aux données via FORSbase.

La description de l’étude et des jeux de données est disponible sur FORSbase.

Pour toutes informations supplémentaires consultez le site web CCS ou contactez Laura Scaperrotta.

COCON – Enquête suisse sur les enfants et les jeunes

Objectif de recherche central

COCON examine l’interaction entre les conditions sociales dans lesquelles enfants et adolescents grandissent et leur développement de compétences dans la perspective de leur parcours de vie.

Intérêt analytique

COCON analyse les conditions et conséquences de la gestion de transitions importantes dans le parcours de vie des enfants et adolescents et explore comment cela influence l’interaction entre les conditions sociales et le développement de compétences durant l’enfance et l’adolescence.

Les domaines centraux de la récolte des données sont les suivants:

  • Famille : origine sociale, structure et interactions
  • Parcours de formation et professionnel
  • Peers et loisirs
  • Identité, personnalité et bien-être
  • Compétences sociales et productives
  • Morale et valeurs

Financement

Cette étude a été soutenue pendant plusieurs années par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, d’abord comme partie du Programme national de recherche 52 intitulé « L’enfance, la jeunesse et les relations entre générations dans une société » en mutation, ensuite comme projet scientifique d’infrastructure sociologique. En outre COCON est financé par le Jacobs Center for Productive Youth Development de l’Université de Zurich et s’inscrit dans le programme de recherche du Jacobs Center.

Cohortes et vagues

COCON englobe trois cohortes d’âge de Suisse alémanique et de Suisse romande représentant les trois stades prototypiques de la croissance : les enfants de 6 ans (enfance moyenne), les adolescents de 15 ans (adolescence moyenne) ainsi que les jeunes adultes âgés de 21 ans (jeunesse tardive ou début de l’âge adulte).

La cohorte enfant comprend des enfants qui avaient six ans en 2006. L’objectif est d’accompagner ces enfants jusqu’à l’âge de 21 ans. De la cohorte adolescente font partie des adolescents qui avaient 15 ans en 2006. La majorité d’entre eux se trouvait à ce moment-là dans une phase de transition entre la scolarité obligatoire et une formation professionnelle ou une école du degré secondaire II. Dans la cohorte adulte se trouvent environ 600 jeunes adultes âgés de 21 ans, qui n’ont cependant été interviewés en 2006 seule.

Vous trouverez des informations supplémentaires concernant l’étude et les jeux de données dans FORSbase.

Des informations supplémentaires sur le projet sont disponibles sur le site COCON.

Etude Optimus
L’étude « Optimus » est une initiative transnationale sur la victimisation sexuelle des enfants dans le contexte d’autres formes de maltraitance. Elle vise à fournir des preuves indispensables concernant les risques et les facteurs de protection des enfants et des jeunes. Jusqu’à présent, l’étude a été menée en Suisse, en Chine et en Afrique du Sud.

En Suisse, il s’agit d’une enquête épidémiologique réalisée en milieu scolaire en 2009-10, avec près de 7’000 jeunes de 15 à17 ans. L’enquête a permis de recueillir des données auprès d’un échantillon représentatif à l’échelle nationale sur la prévalence des expériences de victimisation sexuelle au cours de la vie et de l’année précédente, ainsi que des informations sur d’autres types de maltraitance, des facteurs de risque, des facteurs de protection ainsi que sur les conséquences de la victimisation. Cliquez ici pour plus d’informations sur le jeu de données suisse.

L’étude chinoise comprend une enquête ménages auprès de 3’321 enfants âgés de 15 à 17 ans et 8’945 parents d’enfants âgés de 0 à 17 ans, ainsi qu’une enquête en milieu scolaire auprès de 18’341 élèves âgés de 15 à 17 ans. Cliquez ici pour plus d’informations sur le jeu de données chinois.

En Afrique du Sud, l’étude a été menée auprès d’un échantillon de plus de 9’000 jeunes, âgés de 15 à 17 ans. Cliquez ici pour plus d’informations sur le jeu de données sud-africain.

Accès aux données

L’accès aux données suisses, chinoises et sud-africaines est possible grâce à notre plateforme en ligne FORSbase. Si ce n’est pas encore fait, connectez-vous sur FORSbase puis rendez-vous sur la page Optimus Study du catalogue (données suisses, chinoises, sud-africaines), cliquez sur l’onglet « Jeux de données », sélectionnez le jeu de données désiré et cliquez ensuite sur « Télécharger les données ». Après avoir soumis votre demande, le comité d’accès aux données Optimus Study doit l’approuver (habituellement cela prend 1 à 2 jours ouvrables). Une fois votre demande approuvée, vous pourrez accéder immédiatement aux données dans FORSbase.

Pour toutes informations supplémentaires, consultez le site de l’étude Optimus.

PISA – Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves
L’enquête internationale PISA est menée tous les trois ans depuis 2000 auprès des jeunes de 15 ans, dans la plupart des pays membres de l’OCDE et dans de nombreux pays partenaires. Elle évalue l’acquisition de savoirs et savoir-faire essentiels à la vie quotidienne au terme de la scolarité obligatoire.

La Suisse a choisi l’option d’étudier la population des élèves de 9e année (échantillon national) en plus de celle des 15 ans (échantillon international). L’échantillon des élèves de 9e année permet des comparaisons à l’intérieur du pays entre les régions linguistiques et, grâce aux échantillons cantonaux supplémentaires, entre les cantons.

Les trois domaines testés lors de chaque cycle sont la lecture, les mathématiques et les sciences, avec un domaine prioritaire à chaque cycle. En 2000, le sujet central était la lecture, en 2003 les mathématiques et en 2006 les sciences. L’accent a été à nouveau mis sur la lecture en 2009 et sur les mathématiques en 2012. Pour PISA 2003, un thème supplémentaire a été développé, celui de la capacité de résoudre des problèmes.

Accès aux données

Cliquez sur les années qui vous intéressent pour accéder aux données PISA suisses (9e année de scolarité) 2000, 2003, 2006, 20092012 et à la documentation correspondante mises à disposition des chercheurs sur FORSbase.

Les données PISA internationales (15 ans) sont disponibles sur les pages PISA de l’OCDE.

Les voix de la guerre
À l’occasion du 50e anniversaire des Conventions de Genève, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a lancé une enquête internationale appelée « Les voix de la guerre » (People on War). Cette consultation a été conduite entre 1998 et 1999 dans 17 pays, dont 12 ont récemment été touchés par des conflits armés. L’idée était de donner la parole aux civils et aux combattants qui ont vécu la guerre. L’enquête a été menée parallèlement en France, au Royaume-Uni, dans la Fédération Russe, aux USA et en Suisse, ceci dans le but d’évaluer l’opinion publique sur la guerre dans ces pays.

En 2009, une enquête similaire intitulée « Notre monde. Perspectives du terrain » (Our world. Views from the field) a été conduite au sein de 8 pays en proie à des conflits armés ou des situations de violence armée. Les buts étaient de mieux comprendre les besoins et attentes des populations, de rassembler les vues et les opinions, ainsi que de donner la parole aux personnes touchées par les conflits et la violence armée.

L’enquête initiale « Les voix de la guerre » a été reconduite en 2016 dans 11 pays dernièrement touchés par la guerre ainsi qu’auprès des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et de la Suisse. Plusieurs des questions ayant déjà fait partie de la première enquête permettent de comparer des réponses obtenues à près de 20 ans d’intervalle.

Description du projet et accès aux données sur FORSbase

People on War UK survey 2007

Pour marquer le 30e anniversaire des Protocoles Additionnels aux Conventions de Genève, le Comité international de la Croix-Rouge a voulu reproduire au Royaume-Uni l’enquête People on War conduite en 1999 dans 17 pays. Les questions-clés de l’enquête de 1999 ont été posées à un échantillon représentatif de 1000 personnes, en vue d’observer les changements dans l’opinion publique britannique.

Description du projet et accès aux données sur FORSbase

Les enquêtes post-votations
Depuis 1977, un sondage est réalisé en Suisse après toutes les votations fédérales, offrant un éclairage sur le vote des citoyennes et des citoyens. Jusqu’en juin 2016, ces sondages portaient le nom de VOX. Dès l’automne 2016, ce sont les sondages VOTO qui ont pris le relais. Vu l’évolution et les changements des sondages post-votations, une standardisation des variables a été nécessaire. Les sondages post-votations standardisés VoxIt sont donc issus d’un projet d’harmonisation incluant les sondages VOX. Ainsi, par le biais de fichiers cumulant l’ensemble des sondages, ils permettent la comparaison entre tous les sondages et offrent la possibilité d’effectuer des analyses à un niveau plus global.

Les sondages VOX

De 1977 à 2016, les sondages VOX ont été réalisés sur un échantillon représentatif de personnes ayant le droit de vote, et ceci dans les deux à trois semaines qui suivaient la votation. Les principaux points abordés lors des interviews par téléphone concernent les opinions et les comportements politiques en général ainsi que les affinités politiques et associatives, le degré de connaissance des objets soumis à votation, les différents aspects relatifs à la décision de vote pour ces objets, les moyens par lesquels la personne interrogée se forge une opinion et finalement, son appréciation de l’importance des objets soumis au verdict populaire.

Les données des votations du 14 juin 1981 (VOX15)  au 5 juin 2016 (VOX 121) sont archivées chez FORS et accessibles via notre portail FORSbase. Comme les VOX n’ont, pour le moment, pas fait l’objet d’un contrôle systématique, FORS décline toute responsabilité par rapport aux erreurs que pourraient présenter ce matériel.

Les sondages VOTO

Les sondages VOTO analysent, à la suite de chaque votation populaire fédérale, ce qui a motivé les décisions des citoyens et des citoyennes suisses. Afin d’assurer la continuité, les questions posées dans les sondages VOTO sont principalement reprises des VOX. À partir des votations du 25.09.2016, les publications présentant les principaux résultats des analyses sont librement accessibles sur le site du projet, tandis que les données sont disponibles sur FORSbase.

Les sondages standardisés VoxIt

Les données VoxIt réunissent dans un même fichier des informations provenant de plusieurs sources. Tout d’abord, elles intègrent en les harmonisant les variables les plus importantes des sondages post-votations (VOX). A ce premier type de variables sont ajoutées certaines caractéristiques comme la date de la votation, les résultats réalisés par chaque objet, le taux de participation, les mots d’ordre du Conseil fédéral et des principaux partis politiques. Finalement, les enquêtes standardisées comportent un dernier type de variables, construites spécifiquement dans le but de synthétiser certaines données et/ou de permettre des comparaisons sur toute l’étendue des enquêtes disponibles.

Les différents jeux de données sont disponibles à la fois sur FORSbase (fichiers cumulés) et sur Nesstar (fichiers par scrutins et par projets)

TREE – Transitions de l’Ecole à l’Emploi
TREE est une étude longitudinale nationale sur la transition des jeunes de l’école à la vie adulte. L’étude porte sur les parcours de formation et professionnels des jeunes après l’école obligatoire. Le premier échantillon (TREE1) comprend plus de 6’000 jeunes qui ont participé à l’enquête PISA (Programme for International Student Assessment) en 2000 et ont terminé l’école obligatoire la même année. Jusqu’ici, cet échantillon a été suivi à neuf reprises: sept fois à un rythme annuel entre 2001 et 2007 puis en 2010 et en 2014 dans deux volets d’enquête supplémentaires. Un volet ultérieur est prévu pour 2019 (à l’âge moyen de 35 ans). Un deuxième échantillon (TREE2), a été lancé en 2016. Avec cette extension vers un design à plusieurs cohortes, la Suisse figure parmi les quelques pays au monde en mesure d’effectuer des analyses comparatives portant sur les parcours des deux échantillons et leurs conditions cadre.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site web du projet et dans le catalogue FORSbase.