Skip to navigation Skip to the content

Convictions politiques

Au cours des vingt dernières années, sur six thèmes politiques importants, deux ont été sujets à des changements d’opinion. L’un concerne l’adhésion de la Suisse à l’Union Européenne (UE), face à laquelle l’assentiment a fortement diminué : alors qu’une courte majorité de la population y était favorable en 1995, cette part s’est réduite à moins d’un septième en 2015. L’autre sujet est celui des dépenses sociales. Dans ce domaine, l’approbation à une augmentation des dépenses a diminué tandis que les préoccupations en matière de protection de l’environnement, notamment l’opposition à l’énergie nucléaire, se sont renforcées. Le degré d’adhésion au principe de l’égalité des chances entre étrangers et autochtones n’a guère évolué. A l’heure actuelle, le point de vue selon lequel les hauts revenus devraient être imposés plus lourdement est très largement soutenu.

Politik_f

Source : Selects 1995 et 2015 (En 2015, ont été recensées les catégories « plutôt favorable » et « fortement favorable » ainsi que « plutôt défavorable » et « fortement défavorable » de manière à permettre la comparaison avec 1995.) Ces dernières années, le débat sur les énormes différences de salaire, ayant d’ailleurs tendance à s’accroître, a porté encore davantage au devant de la scène la question d’une redistribution par le biais de la politique sociale. Dans tous les pays européens, une majorité de la population estime, par principe, que l’Etat devrait s’employer à réduire les inégalités salariales. Cependant, dans les pays à faible taux de chômage, comme la Suède ou la Suisse, l’adhésion à ce principe de redistribution est moins répandue que dans les pays tels que l’Espagne, la France ou la Pologne, où le taux de chômage est élevé.

Download des données du graphique (fichier Excel)

Pour en savoir plus sur :

- L’enquête Selects

- Les données suisses de l’enquête Selects (FORS Nesstar)

Source des textes et des graphiques est le Rapport social 2016: Franziska Ehrler, Felix Bühlmann, Peter Farago, François Höpflinger, Dominique Joye, Pasqualina Perrig-Chiello et Christian Suter (Hg.). Rapport Social 2016: Bien-être. Zürich: Seismo-Verlag.