Skip to navigation Skip to the content

Pour les participants

Bild alleine

MOSAiCH_logo_couleur

Bienvenue sur l’espace de présentation de l’édition 2018 de MOSAiCH !

Ces quelques pages vous donneront des informations sur cette enquête et sa réalisation, ainsi que des liens permettant de comprendre son intérêt.

Qu’est-ce que l’enquête MOSAiCH ?

MOSAiCH est un acronyme pour Mesure et Observation Sociologique des Attitudes en Suisse. Lancée en 2005, cette étude est désormais l’une des enquêtes en sciences sociales les plus importantes et les plus complètes de notre pays.

MOSAiCH s’intéresse aux attitudes et opinions de la population vis à vis de questions sociales, économiques et politiques. Certaines questions de cette enquête sont spécifiques à la Suisse, d’autres font parties d’un projet mené conjointement dans plus de 40 pays.

Pour l’édition 2018, 6000 personnes résidant en Suisse ont été sélectionnées par une procédure d’échantillonnage aléatoire pour participer à l’enquête.

Qu’apporte cette étude à la Suisse ?

Les différents modules du questionnaire permettent d’obtenir une vue d’ensemble des attitudes et valeurs prévalant aujourd’hui dans notre société.

L’étude MOSAiCH permet d’acquérir de nouvelles connaissances scientifiques, qui informent la politique et la population en général. La publication d’analyses aussi bien dans les médias que dans les revues scientifiques offre de nouvelles connaissances aux débats publiques et aux décisions politiques.

Qui finance et qui organise l’étude ?

MOSAiCH est organisée et coordonnée par FORS, le Centre de compétence suisse en sciences sociales, basé à l’Université de Lausanne. Sous la responsabilité scientifique de Dr. Michèle Ernst Staehli (Photo), l’’équipe des enquêtes internationales de FORS organise et dirige l’ensemble des activités du processus d’enquête:

  • l’élaboration de la partie suisse du questionnaire
  • la traduction du module ISSP dans trois des langues officielles (allemand, français, italien)
  • le développement des méthodes spécifiques
  • le nettoyage, la mise à disposition et la documentation des données.

MOSAiCH est financée par le Fonds national suisse (FNS), la principale institution d’encouragement à la recherche scientifique en Suisse.

Coordination de l’International Social Survey Programme (ISSP)

L’ISSP est un programme international qui mène en coopération des enquêtes annuelles sur différents sujets de société. Ce projet de recherche est né de l’intérêt de disposer de données sur les attitudes sociales et politiques permettant des comparaisons au niveau international. Fondée en 1984 par des scientifiques anglais, américains, allemands et australiens, l’ISSP compte désormais plus de 40 pays membres. Aujourd’hui, plus d’un million de personnes dans le monde ont déjà participé aux enquêtes ISSP.

L’ISSP est principalement composé d’un secrétariat tournant et de groupes de travail. Un des groupes est chargé de la réalisation du module de questions annuel. Un autre groupe s’occupe des questions méthodologiques. Il détermine les spécifications techniques de l’enquête. Les décisions sont prises lors d’assemblées générales qui élisent également les membres des groupes de travail et décident question par question du contenu du questionnaire.

ISSP

Quels sont les thèmes de MOSAiCH 2018 ?

Le questionnaire MOSAiCH comprend principalement deux parties: l’enquête principale, avec le module actuel de l’International Social Survey Programme (ISSP) ainsi que des questions démographiques, est suivie d’une enquête complémentaire plus courte comportant des questions spécifiques à la Suisse.

Enquête principale:

Le module ISSP
Chaque année, la coordination internationale de l’ISSP propose une batterie de questions sur un sujet spécifique. Un objectif important de l’ISSP étant de rendre les résultats comparables au niveau international, le questionnaire est conçu afin de pouvoir être posé dans des pays et des cultures très différentes. Les thèmes sont répétés périodiquement, avec une grande partie des questions qui restent stables d’une édition à l’autre. Cela permet d’observer et de documenter les changements dans le temps (Tableau synoptique de l’ensemble des enquêtes autour du projet MOSAiCH).

Thème principale de l’ISSP 2018
En 2018, les questions de l’ISSP se concentrent sur la religion. Ce module a été appliqué en Suisse pour la première fois en 1998 et sera réalisé cette année pour la troisième fois. Il aborde plus particulièrement notre rapport quotidien à la spiritualité et la façon dont nous voyons le rôle de la religion dans le monde actuel.

Dans chaque édition, des informations générales démographiques sur la personne telles que l’âge, le sexe, l’état civil ou l’emploi sont collectées lors de l’enquête principale. Cette partie permet de déterminer dans quelle mesure certains points de vue et opinions sont liés à ces caractéristiques.

Enquête complémentaire :

La partie suisse
Dans chaque édition de MOSAiCH, le module ISSP est suivi par une enquête complémentaire. Cette partie de l’étude comporte des questions spécifiques à la Suisse, administrées uniquement en Suisse. Elle permet d’approfondir le questionnaire principal d’un point de vue thématique et complète les modules internationaux dans une perspective intéressant particulièrement notre pays.

A travers un appel d’offres public, les scientifiques travaillant en Suisse ont la possibilité de proposer leurs propres questions. A cet égard, non seulement la partie suisse fournit des données présentant un intérêt particulier pour la Suisse et sa communauté scientifique, mais elle favorise également l’interdisciplinarité et la collaboration de recherche au niveau national.

Déroulement / FAQ

Quand l’enquête a-t-elle lieu ?
Le travail de terrain de cette 8ème édition de MOSAiCH débutera en mars 2018 et durera plusieurs mois.

Qui participe à l’enquête ?
L’enquête MOSAiCH porte sur l’ensemble de la population résidente en Suisse, à partir de l’âge de 18 ans. Pour des raisons de temps et de coûts, il n’est évidemment pas possible d’interroger tout le monde. C’est pourquoi, nous nous basons sur un échantillon représentatif d’au moins 1000 individus.

L’enquête MOSAiCH ayant été reconnue d’importance nationale, l’échantillon peut être obtenu du cadre de sondage pour les enquêtes auprès de la population (SRPH) de l’Office fédéral de la statistique. L’utilisation du registre d’échantillonnage par MOSAiCH est réglée par l’ordonnance concernant l’exécution des relevés statistiques fédéraux aux art. 13a à 13g (RS 431.012.1).

La participation est-elle facultative ?
La participation à l’enquête est volontaire. Si en cours de l’entretien vous préférez ne pas répondre à une question, vous en avez naturellement le droit. Toutefois, dans une enquête telle que MOSAiCH, chaque membre de l’échantillon représente des milliers de personnes, donc chaque participation est très importante. Même lorsqu’il y a un manque d’intérêt pour la thématique de l’enquête ou de disponibilité pour l’entretien, il n’est pas possible de remplacer un membre de l’échantillon par quelqu’un d’autre : les résultats de l’enquête ne seraient pas valides. Dans ce sens, chaque défection se fait au détriment de la qualité du projet.

Pourquoi devrais-je participer à MOSAiCH ?
Il y a différentes raisons pour lesquelles les gens participent à une telle enquête. Certains y voient une très belle opportunité pour exprimer leurs opinions et pensées sur des sujets d’actualité. D’autres sont curieux de participer à un projet d’enquête international. Indépendamment des motivations, toute participation est très importante car elle permet d’assurer que les réponses obtenues soient représentatives de l’ensemble de la population. Donc quelles que soient votre nationalité, votre âge ou vos formations, votre avis compte et il est précieux.

Comment l’enquête se déroule-t-elle?
L’enquête en Suisse est menée principalement sur Internet. Elle est composée d’une enquête principale et d’une enquête complémentaire plus courte.
Dans la première lettre d’invitation, nous vous donnons l’adresse Internet de l’enquête ainsi que le code d’accès personnel. Pour participer, il suffit simplement d’entrer dans la barre d’adresse de votre navigateur le lien internet de l’enquête (ou cliquer directement sur ce lien www.mosaich.ch). Vous devrez ensuite entrer le code d’accès personnel que nous vous indiquons dans la lettre.
Si vous avez perdu les données d’accès, vous pouvez nous contacter (e-mail : mosaich@fors.unil.ch, numéro de téléphone : 021 692 46 73). Nous nous ferons un plaisir de vous fournir à nouveau les informations nécessaires à la participation.
Quelque temps après avoir terminé l’enquête principal, vous serez invités à l’enquête complémentaire. Vous recevrez alors toutes les informations nécessaires pour participer à cette seconde partie.
L’enquête peut être effectuée en allemand, français ou italien. Vous pouvez choisir la langue du questionnaire directement sur le portail d’accès. Si vous n’avez pas le temps de répondre au questionnaire en une seule fois, vous pouvez également le faire en plusieurs fois : vous pouvez interrompre à tout moment et reprendre ultérieurement. Il suffit de vous reconnecter pour continuer là où vous vous étiez arrêté la dernière fois. Toutes vos réponses auront été sauvegardées. En cas de problème technique, veuillez nous contacter au numéro : 021 692 46 73 (frais de communication nationale), ou par e-mail : mosaich@fors.unil.ch.

Pourquoi est-ce que je reçois un rappel, même si j’ai déjà répondu?
Pour la qualité de l’étude, il est important que le plus grand nombre possible de personnes sélectionnées y participe. Une mesure importante pour augmenter le taux de réponse est de rappeler aux personnes sélectionnées l’importance de l’étude et donc de les motiver à participer. Comme il s’agit d’une étude représentative pour la Suisse avec un nombre élevé de participants, les lettres de rappel sont envoyées par groupe. Malheureusement, il peut arriver qu’un envoi croise votre réponse à l’enquête et que vous soyez à nouveau invité à participer : ne tenez pas compte du rappel.

Dois-je me préparer aux questions ?
Aucune connaissance particulière ni préparation n’est nécessaire pour répondre, nous nous intéressons simplement à votre avis personnel sur différents aspects de la vie quotidienne. Répondez de façon honnête et spontanée, sans réfléchir longuement. Si votre réponse ne se trouve pas parmi les catégories de réponse, choisissez l’option qui se rapproche le plus de votre opinion. Si la question n’est pas claire pour vous, incompréhensible ou à double sens, vous pouvez simplement ne pas y répondre et poursuivre le questionnaireIl est toutefois important que vous arriviez au bout du questionnaire afin que votre contribution puisse être prise en compte.

Est-ce que quelqu’un d’autre peut répondre à ma place ?
Il est impossible de vous remplacer par quelqu’un d’autre pour des raisons de fiabilité de l’enquête. Vous faites partie d’un échantillon représentatif de la population qui a été tiré aléatoirement. Le principe de l’échantillon est que chaque personne résidant en Suisse possède la même probabilité d’être sélectionnée. À chaque remplacement, cette probabilité n’est plus la même et la validité de l’enquête est amoindrie : certaines catégories de personnes seront plus représentées que d’autres.

Comment mes données sont-elles protégées ?

La protection des données est de la plus haute importance. Elle est assurée par deux moyens techniques :

  • D’une part, les informations sont anonymisées, c’est-à-dire, que les noms et adresses des personnes interrogées sont effacés. Vos coordonnées personnelles servent uniquement à vous contacter et seront supprimées à la fin du déroulement de l’enquête.
  • D’autre part, toutes les informations permettant de reconnaître les personnes interrogées sont recodifiées afin d’éliminer toute possibilité de faire le lien entre les données et une personne (exemple: un métier très rare est recodé dans une catégorie professionnelle plus générale).

Par ces mesures, il est absolument impossible de retrouver l’identité d’une personne en utilisant les données de l’enquête.

Toutes les personnes et institutions impliquées dans la collecte des données sont tenues de respecter la confidentialité des informations recueillies. La protection des données et le secret professionnel doivent impérativement être assurés et toutes les mesures nécessaires à cet effet sont prises, soient-elles de nature organisationnelle, technique ou personnelle.

Stockage et transfert de données:
Une fois récoltées, les données sont préparées et documentées par FORS et ensuite archivées sur le serveur FORS-NESSTAR. Elles sont mises à la libre disposition des chercheuses et chercheurs ayant accepté les conditions d’utilisation des données.

Les données suisses de l’ISSP ainsi que les données de tous les autres pays participants peuvent (aussi) être trouvées sur le serveur du Leibniz Institute for the Social Sciences (GESIS).

Transfert de données à des tiers :
Toute personne voulant utiliser les données mises à disposition par FORS est liée par des obligations en matière de confidentialité et de protection de données. Ces obligations sont précisées dans un contrat d’utilisation, qui doit être signé par l’utilisateur avant de recevoir les données. En signant le contrat, l’utilisateur s’engage à :

  • utiliser les données uniquement pour les fins de recherche scientifique ou d’enseignement académique décrits dans le contrat ;
  • exploiter les données dans le respect de la loi suisse ainsi que des normes en vigueur en matière de protection des données;
  • respecter la confidentialité la plus stricte, en veillant notamment à ne divulguer aucune information susceptible d’entamer cette confidentialité;
  • informer FORS de toute publication utilisant ces données;
  • ne pas transmettre ces données à des tiers, excepté aux personnes qui ont également signé un contrat pour ces données ;
  • sauvegarder ces données de manière à ce qu’elles soient inaccessibles à tout tiers;
  • effacer les données à la fin de la recherche et confirmer ce fait à FORS avant la publication des résultats.

Comment les données sont-elles utilisées ?

Autant en Suisse qu’à l’étranger, les données MOSAiCH et ISSP sont utilisées de manière très intensive par la communauté scientifique. En Suisse, les données de la partie de questionnaire spécifique au contexte suisse sont particulièrement appréciées, car elles offrent un aperçu précis du contexte social dans notre pays. Le Rapport Social se base par exemple en grande partie sur les données MOSAiCH.

Une liste des publications nationales et internationales, qui utilisent les données MOSAiCH et ISSP, est régulièrement mise à jour.

Quels sont les résultats des éditions précédentes ? 
Après chaque enquête, FORS élabore une brochure avec une sélection de résultats. Celle-ci est distribuée aux participants intéressés.

Les brochures des éditions antérieures peuvent être téléchargées sous les liens suivants :

Contact

 

Nous restons naturellement à votre disposition pour toute question supplémentaire:

Lundi au vendredi : 08:00-20:00
Samedi : 08:00-17:00
Au numéro (frais de communication nationale) : 021 692 46 73

Ou par e-mail: mosaich@fors.unil.ch