Skip to navigation Skip to the content

European Values Study

L' EVS en bref

L’European Values Study (EVS) est une enquête scientifique européenne centrée sur les valeurs et normes sociales qui est réalisée tous les 9 ans. Dans ce cadre, elle explore les opinions, croyances et attitudes des Européens à propos de la famille, du travail, de la religion, de la politique ainsi que de divers sujets sociaux d’actualité.

Avec 47 pays participants et plus de 70’000 entretiens menés jusqu’à présent, l’EVS constitue le projet de recherche le plus complet sur les valeurs sociales en Europe. D’un point de vue thématique, les quatre dernières vagues de l’EVS ont mis l’accent sur l’identification des valeurs communes et des différences entre les pays européens, ainsi que sur le changement des valeurs en Europe.

Les données recueillies permettent à la fois des comparaisons internationales et dans le temps et peuvent également être combinées avec les données du World Values ​​Survey. Ceci permet l’analyse et la comparaison de données provenant de 113 régions dans le monde sur une période de plus de 35 ans.

Suite à 1990 et 2008, la Suisse participe pour la troisième fois à l’enquête EVS en 2017. Les trois vagues ont été financées par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS). En 2017, l’enquête est réalisée en face-à-face et par Internet (questionnaire auto-administré) auprès d’un échantillon brut de 8’400 personnes.

Le graphique ci-dessous fournit une vue d’ensemble des pays européens et leur participation à l’EVS :

participation

Objectives principaux

Les objectifs principaux de l’EVS sont:

  • documenter le changement social en Europe et ses conséquences, tels que les processus de mondialisation et d’individualisation. A cette fin, les deux tiers des questions sont répétées à chaque vague d’enquête.
  • faciliter la recherche comparative transnationale à travers la création d’une vaste base de données sur les valeurs personnelles et sociales en Europe.
  • proposer une plateforme qui permet aux chercheurs et chercheuses un accès facile et gratuit à des données de haute qualité et qui promeut les échanges entre collègues.

 

Organisation et Financement

Initiée par un groupe d’étude informel en 1970, l’EVS est réalisé aujourd’hui dans le cadre d’une fondation dont le siège se situe à la Faculté des sciences sociales et du comportement de l’Université de Tilburg aux Pays-Bas.

L’organisation internationale du projet repose sur différentes instances, notamment un conseil de la recherche qui définit les lignes directrices et les méthodes de recherche, un comité exécutif qui gère les activités quotidiennes, ainsi que plusieurs groupes méthodologiques qui assurent la qualité de l’enquête. La Suisse est représentée dans trois instances par Prof. Dominique Joye (comité exécutif, groupe théorique, groupe méthodologique).

En Suisse, l’institution chargée de la mise en œuvre de l’enquête est FORS. Sous la responsabilité scientifique de Dr. Michèle Ernst Staehli, l’équipe s’occupant des enquêtes internationales à FORS organise et dirige l’ensemble des activités d’enquête: la traduction du questionnaire source dans trois langues nationales, l’ajustement des questions au contexte suisse, l’élaboration des procédures d’enquête pour la Suisse et la préparation et mise à disposition des données aux chercheurs·euses. Le travail de terrain (entretiens en face-à-face) est confié à un institut de sondage.

L’enquête en Suisse est financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

Méthodologie

Dans le but d’offrir une vue représentative sur la situation en Suisse, l’enquête EVS respecte les principes de l’échantillonnage aléatoire. Pour l’édition 2017, l’échantillon brut comprend 8’400 personnes.

En tant qu’enquête reconnue d’importance nationale et financée par le Fonds national de la recherche scientifique (FNS), l’EVS peut obtenir un échantillon individuel tiré aléatoirement du cadre de sondage pour les enquêtes auprès de la population (SRPH) de l’Office fédéral de la statistique. L’utilisation du registre d’échantillonnage par l’EVS est réglée par l’ordonnance concernant l’exécution des relevés statistiques fédéraux aux art. 13a à 13g (RS 431.012.1). En 2017, la collecte des données se réalise à la fois par le biais d’entretiens en face-à-face (CAPI) et de questionnaires en ligne (CAWI).

Afin d’améliorer la qualité des données, la méthodologie est constamment adaptée et perfectionnée : la procédure de traduction des questionnaires est effectuée de façon très rigoureuse ; une attention importante est portée à la qualité de l’échantillonnage aléatoire ; la formation des enquêteurs·trices est menée de façon intensive ; de nombreuses mesures sont implémentées pour améliorer le taux de réponse.

Methodes_1

Sujets abordés / Vagues d’enquête

L’étude des valeurs humaines est au cœur du projet EVS. L’EVS vise à explorer les opinions, croyances et attitudes des Européens à propos de la famille, du travail et des loisirs, de la religion, de la politique ainsi que de divers sujets sociaux d’actualité. Depuis 1999, l’EVS inclut également des thèmes comme la solidarité, le capital social, l’orientation démocratique ou l’éthos de travail. La vague de 2008 consistait ainsi en un grand spectre de valeurs et avait comme objectif d’assurer la comparabilité entre les différentes vagues.

Pour en savoir plus sur les sujets étudiés, cliquez sur les thèmes ci-dessous :

Ci-après vous trouverez plus d’informations sur les différentes vagues d’enquête :

1ère Vague d’enquête EVS (16 pays participants)

2ème Vague d’enquête EVS (29 pays participants)

3ème Vague d’enquête EVS (33 pays participants)

4ème Vague d’enquête EVS (47 pays participants / régions)

5ème Vague d’enquête EVS

Données

Une fois collectées, les données sont contrôlées et formatées par FORS et ensuite mises à disposition sur le Serveur du Leibniz Institute for the Social Sciences (GESIS). L’archive GESIS gère les données de tous les pays participants depuis le début de l’étude en 1981. Les données anonymisées sont mises à la libre disposition des chercheuses et chercheurs, ainsi que toutes personnes intéressées ayant accepté les conditions d’utilisation.

Les données suisses de l’EVS sont aussi accessibles via notre catalogue de données FORSbase. La documentation des variables est fournie en allemand et en français.

Pour faciliter l’analyse des séries chronologiques, le fichier de données EVS Longitudinal Data File 1981-2008 a été construit. Pour des comparaisons au niveau international, ce fichier de données peut être combiné facilement avec le fichier World Values Surveys Longitudinal Data File 1981-2014.

Il est important d’informer l’équipe des enquêtes internationales de toute publication qui fait référence à ces données. Les données bibliographiques que nous recevons sont transmises à la liste des publications internationales de l’EVS.

 

Liens utiles :

  • Les données internationales sont stockées dans l’archive de données GESIS.
  • Les données suisses et la documentation correspondante pour la vague d’enquête de 2008 sont également gratuitement disponibles via l’archive de données GESIS.
  • Les données suisses pour la vague d’enquête de 1990 sont directement accessibles via le catalogue de données FORSbase (catalogue FORSbase: Projet n ° 21).

Résultats et Publications

L’étude EVS s’étend désormais sur toute une génération d’Européens et montre, entre autres, des changements de valeur sur des questions telles que l’homosexualité ou les mères qui travaillent, mais confirme également l’importance de valeurs européennes telles que le respect de la démocratie ou le rejet de la corruption.

Depuis le début du projet EVS, une riche littérature académique s’est développée sur les sujets traités par l’EVS et les publications sont extrêmement nombreuses : plus de 1600 publications sont actuellement inscrites dans la bibliographie EVS.

Les résultats de l’enquête sont aussi présentés et discutés au Parlementarium, le centre des visiteurs du Parlement européen. Le site Internet interactif Atlas des valeurs européennes (www.atlasofeuropean-values.eu) a été réalisé dans un but éducatif afin de sensibiliser en particulier le jeune public aux questions des valeurs fondamentales d’une société.