Skip to navigation Skip to the content

Pour les participants

 

Bienvenue sur l’espace de présentation de l’enquête ESS!

 

ESS picture

 

Ces quelques pages vous donneront des informations sur cette enquête et sa réalisation en Suisse,
ainsi que des liens permettant de comprendre son intérêt.

_____________________________________________________

ESS LOGO

Qu’est-ce que l’enquête ESS?

L’European Social Survey est une grande enquête scientifique qui est menée tous les deux ans dans environs 30 pays européens. En Suisse, 1500 habitants âgés de 15 ans et plus sont interrogés.

L’ESS se penche sur les valeurs, les attitudes et les comportements politiques et sociaux de la population en Europe. Certains thèmes sont répétés à chaque édition, permettant ainsi d’observer leur évolution dans le temps. D’autres thèmes sont propres à une seule édition, ouvrant l’ESS à de nombreux domaines pour la recherche comparative en Europe.

Pays participants par nombre de participations dans l'enquête ESS

Qu’apporte cette étude à la Suisse?

L’ESS se caractérise par l’utilisation de très hauts standards scientifiques. Un des objectifs du projet est de recueillir des données de qualité offrant la possibilité d’effectuer des analyses comparatives précises des différents pays européens du point des vue des attitudes, des opinions et des comportements.

L’ESS s’engage également à chercher des réponses à des questions ou problématiques actuelles. Qu’est-ce que signifie et de quelle manière est comprise aujourd’hui la notion de citoyenneté? Comment réagissent les différents pays aux questions soulevées par les phénomènes migratoires?

L’ESS fournit des résultats scientifiques qui ne servent pas seulement la recherche en sciences sociales, mais sont également utilisés par de nombreuses personnes, journalistes, politiciens, désirant évaluer certains phénomènes actuels et y apporter des réponses.

Pourquoi votre participation est-elle importante?

L’enquête ESS porte sur l’ensemble de la population résidente en Suisse, à partir de l’âge de 15 ans. Il n’est évidemment pas possible d’interroger tout le monde. C’est pourquoi, nous nous basons sur un échantillon représentatif de 1500 individus. L’enquête ESS ayant été reconnue d’importance nationale, l’échantillon peut être obtenu du cadre de sondage pour les enquêtes auprès de la population (SRPH) de l’Office fédéral de la statistique. L’utilisation du registre d’échantillonage par l’ESS est réglée par l’ordonnance concernant l’exécution des relevés statistiques fédéraux aux art. 13a à 13g (RS 431.012.1).

Chaque voix compte !

Dans une enquête telle que l’ESS, chaque membre de l’échantillon représente des milliers de personnes, donc chaque participation est importante. Même lorsqu’il y a un manque d’intérêt pour la thématique de l’enquête ou de disponibilité pour l’entretien, il n’est pas possible de remplacer un membre de l’échantillon par quelqu’un d’autre: les résultats de l’enquête ne seraient pas valides. La participation est volontaire, mais chaque défection se fait au détriment de la qualité du projet.

Representation 5

Comment l’entretien se déroule-t-il?

L’entretien se déroule en face-à-face et dure environ une heure. Il peut être effectué en allemand, français ou italien au moment et à l’endroit qui convient le mieux au participant. Les questions portent sur des thèmes qui concernent tout le monde. Aucune connaissance particulière ni préparation n’est nécessaire pour répondre. Les questions sont formulées simplement et il n’y a pas de réponse juste ou fausse: nous nous intéressons à l’opinion personnel des répondants sur différents aspects de la vie quotidienne.

Contact

Quels sont les thèmes spécifiques de l’ESS 2016?

Le questionnaire de l’ESS se compose de différents modules. Les modules fixes comprennent des questions sur des sujets politiques, sociaux et culturels. Ils sont complétés par des modules rotatifs et des questions de test.

Les modules fixes: Les modules fixes comportent des questions répétées à chaque édition. Exceptionnellement, quelques éléments peuvent être modifiés, ajoutés ou supprimés.  Les modules fixes permettent de comparer l’évolution dans le temps de certaines thématiques.

Les modules rotatifs: Les modules rotatifs changent à chaque édition. Des équipes de chercheurs proposent des batteries de questions portant sur des sujets spécifiques. Parfois, le sujet est totalement nouveau, parfois il a déjà été inclu dans une édition précédente. Le module Evaluation des politiques publiques a déjà été administré en 2008. Attitudes envers le changement climatique et l’énergie, par contre, sera proposé pour la première fois en 2016. Ces sujets rotatifs permettent d’approfondir certaines thématiques ou d’élargir un champ d’investigation.

Les questions-test: A la fin de l’interview et pour des raisons méthodologiques, quelques questions-test sont posées. En général, il s’agit de questions déjà existantes dans le questionnaire, mais comprenant quelques légères modifications. Le but n’est pas de tester si les répondants ont bien répondu, mais de trouver des améliorations dans les méthodes de mesure. Les tests portent par exemple sur la nature des échelles (est-ce que l’échelle “d’accord / pas d’accord” doit comporter 3, 5 ou 7 niveaux?) ou certains concepts-clés (est-ce que “justice” et “droit” ont la même signification ?).

Dans cette 8ème édition de l’ESS, les sujets analysés sont:

Modules fixes:

  • Médias
  • Confiance sociale
  • Intérêt et participation politique
  • Bien-être personnel et social
  • Exclusion sociale
  • Appartenance religieuse
  • Partie sociodémographique

Modules rotatifs :

  • Evaluation des politiques publiques
  • Attitudes envers le changement climatique

Modules supplémentaires:

  • Valeurs
  • Questions-test

Qui finance et qui conduit l’étude?

Coordination nationale

L’enquête en Suisse est coordonnée par le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS). Sous la responsabilité scientifique de Dr. Michèle Ernst Staehli (Photo), l’équipe s’occupant des enquêtes internationales à FORS organise et dirige l’ensemble des activités du processus d’enquête: la traduction du questionnaire source dans trois des langues nationales, l’ajustement des questions au contexte suisse, l’élaboration des procédures d’enquête pour la Suisse et la préparation et mise à disposition des données aux chercheurs. Le travail de terrain (entretiens) est confié à l’institut de sondage M.I.S-Trend.

Foto Ernst-Staehli

Contact:

Pour de questions concrètes concernant votre interview:

M.I.S. Trend, sous le numéro de téléphone gratuit:

0800 800 246

Pour des informations générales sur l’enquête:

FORS, c/o Université de Lausanne, Bâtiment Géopolis, CH-1015 Lausanne

Tél. +41 (0)21 692 37 30, Fax +41 (0)21 692 37 35

Coordination internationale 
La coordination internationale est assurée par la City University à Londres. Dirigée par Rory Fitzgerald, une équipe de chercheuses et chercheurs se consacre à la mise au point du protocole d’enquête (type d’échantillonnage, forme de la prise de contact, etc.) et à l’élaboration du questionnaire (sélection des questions, ordre des questions).

Un conseil scientifique surveille la planification et la réalisation du projet. Plusieurs groupes d’experts accompagnent ces travaux. Composés de spécialistes renommés, un groupe méthodologique et un groupe spécialisé dans l’échantillonnage vérifient, par exemple, que les aspects techniques de l’enquête répondent aux critères de rigueur scientifique les plus récents.

ESS LOGO

Financement 
L’enquête en Suisse est financée par le Fonds National Suisse (FNS) de la recherche scientifique.

Que deviennent vos réponses?

Protection des données
La protection des données est de la plus haute importance. Elle est assurée par deux moyens techniques :

  • D’une part, les informations sont anonymisées, c’est-à-dire, que les noms et adresses des personnes interrogées sont effacés. Vos coordonnées personnelles servent uniquement à vous contacter et seront supprimées à la fin du déroulement de l’enquête.
  • D’autre part, toutes les informations permettant de reconnaître les personnes interrogées sont recodifiées afin d’éliminer toute possibilité de faire le lien entre les données et une personne (exemple: un métier très rare est recodé dans une catégorie professionnelle plus générale).

Par ces mesures, il est absolument impossible de retrouver l’identité d’une personne en utilisant les données de l’enquête.

Toutes les personnes et institutions impliquées dans la collecte des données (FORS / Institut de sondage) sont tenues de respecter la confidentialité des informations recueillies. La protection des données et le secret professionnel doivent impérativement être assurés et toutes les mesures nécessaires à cet effet sont prises, soient-elles de nature organisationnelle, technique ou personnelle.

Stockage des données
Une fois récoltées, les données sont préparées et documentées par FORS (l’institution chargée de réaliser l’enquête ESS en Suisse) et ensuite transmises à l’archive internationale de l’ESS.  Les données sont mises à la libre disposition des chercheuses et chercheurs ayant accepté les conditions d’utilisation des données. Il est possible de télécharger les fichiers informatiques ou, à l’attention de celles et ceux qui ne disposent pas de logiciel statistique, d’effectuer quelques analyses statistiques sur une interface en ligne.

FORS héberge également les données de l’ESS sur son serveur Nesstar. La documentation des variables est disponible en français et en allemand. On y trouve également des données spécifiques pour la Suisse.

Transfer des données à des tiers
Toute personne voulant utiliser les données mises à disposition par FORS est liée par des obligations en matière de confidentialité et de protection de données. Ces obligations sont précisées dans un contrat d’utilisation, qui doit être signé par l’utilisateur avant de recevoir les données. En signant le contrat, l’utilisateur s’engage à :

  • utiliser les données uniquement pour les fins de recherche scientifique ou d’enseignement académique décrits dans le contrat ;
  • exploiter les données dans le respect de la loi suisse ainsi que des normes en vigueur en matière de protection des données;
  • respecter la confidentialité la plus stricte, en veillant notamment à ne divulguer aucune information susceptible d’entamer cette confidentialité;
  • informer FORS de toute publication utilisant ces données;
  • ne pas transmettre ces données à des tiers, excepté aux personnes qui ont également signé un contrat pour ces données ;
  • sauvegarder ces données de manière à ce qu’elles soient inaccessibles à tout tiers;
  • effacer les données à la fin de la recherche et confirmer ce fait à FORS avant la publication des résultats.

Utilisation des données
L’ESS est une des enquêtes les plus importantes de la recherche comparative contemporaine en sciences sociales. Un grand nombre de chercheuses et chercheurs travaillent quotidiennement sur les données de l’ESS. Les publications sont donc extrêmement nombreuses. Les données sont également utilisées pour la formation dans les universités et les hautes écoles spécialisées.

L’ESS tient à jour la liste des travaux scientifiques utilisant les données de l’ESS.