Skip to navigation Skip to the content

Enquêtes internationales

La participation à des enquêtes internationales est un élément important de la recherche en sciences sociales. Il est en effet essentiel de pouvoir situer la Suisse par rapport aux autres pays ainsi que de permettre aux chercheurs de participer aux débats scientifiques à un niveau international. En raison de ces enjeux, le mandat a été donné à FORS d’introduire ce type d’enquête en Suisse. Quatre projets offrent des outils de mesure permettant d’élaborer une perspective comparative :

European Social Survey

L’European Social Survey (ESS) est réalisée tous les deux ans depuis 2001, en Suisse comme dans près de 30 pays européens. Cette enquête est composée d’un noyau stable de questions répété à chaque édition. Des modules thématiques prennent place autour de ce noyau. L’ambition de ce projet est d’atteindre l’excellence en termes méthodologiques, tant du point de vue de la représentativité de sa couverture que de la comparatibilité des versions nationales. Ainsi, l’accent est mis sur la précision de l’échantillonnage et sur la qualité des traductions. Un échantillon représentatif de 1500 personnes permet de mesurer et de comparer l’évolution sur le long terme les valeurs, attitudes et pratiques de la population. Les résultats sont mis librement à disposition du public.

MOSAiCH-ISSP

L’enquête MOSAiCH-ISSP est le projet au sein duquel est actuellement mis en œuvre, l’International Social Survey Program (ISSP). Née il y a déjà plus de vingt ans, l’ISSP est réalisée dans plus de 40 pays dans le monde. Chaque édition de l’ISSP couvre un thème spécifique, qui est repris à intervalle régulier. En Suisse, jusqu’en 1999, un module de questions de l’ISSP était inséré ponctuellement dans des projets de recherche préexistant. De 2000 à 2003, l’ISSP a été associée à l’Eurobaromètre, enquête portant sur la politique et les conditions de vie dans l’Union européenne et en Suisse. L’Eurobaromètre ayant été abandonné, à partir de 2005, c’est le projet MOSAiCH qui a prend en charge la réalisation de l’ISSP tous les deux ans. Ce sont ainsi à chaque édition deux modules de l’ISSP, un module de questions démographiques et un module proposé par une équipe de chercheurs suisses qui composent l’enquête MOSAiCH.

SHARE

L’enquête SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe), initiée en 2002, est la première enquête européenne multidisciplinaire portant sur la santé, la retraite et la situation économique des personnes de 50 ans et plus. Inspirée par des enquêtes similaires réalisées aux Etats-Unis (HRS, Health and Retirement Survey) et en Grande-Bretagne (ELSA, English Longitudinal Study of Ageing), SHARE couvre des thèmes variés comme la santé, l’utilisation des services de santé, le travail, les liens familiaux, la consommation, le logement, le revenu et l’épargne. En bref, SHARE dépeint un portrait émergent d’une Europe vieillissante et comble ainsi une lacune importante des bases de données disponibles en Europe sur les personnes âgées.

European Values Study

FORS réalise aussi l’European Values Study (EVS). Cette enquête européenne centrée sur les valeurs est réalisée tous les 9 ans. La Suisse qui avait participé en 1990, a reconduit l’expérience en 2008 sous la direction de FORS. Les données de cette édition sont mises à disposition du public depuis 2010.

Comparative Study of Electoral Systems (CSES) und Comparative Candidate Survey (CCS)

Au niveau international, Selects (Etudes électorales suisses) participe à deux grands projets comparatifs internationaux. L’étude comparative des systèmes électoraux – “Comparative Study of Electoral Systems (CSES)” – est un réseau international d’études sur les élections nationales. Le CSES se compose de trois parties étroitement liées : Tout d’abord, un module commun de questions est inclus dans l’enquête post-élection de chaque pays participant. Ces données au niveau “micro” incluent le choix de vote, les évaluations des candidats et des partis, l’évaluation de la situation économique actuelle et passée, l’évaluation du système électoral lui-même, en plus de données sociodémographiques standardisées. Ensuite, des données au niveau de la circonscription sont relevées pour chaque répondant, incluant les résultats de l’élection, le taux de participation et le nombre de candidats. Enfin, des données au niveau “macro” tels que les résultats électoraux agrégés, les règles et formules électorales, et les caractéristiques du régime sont relevées. Les chercheurs ont ainsi la possibilité de mener des analyses inter-niveaux et inter-nationales, en considérant les effets des institutions électorales sur les attitudes et comportements des citoyens, la présence et la nature de clivages sociaux et politiques, et l’évaluation des institutions démocratiques à travers différents régimes politiques. La troisième phase du module CSES a été intégrée dans le questionnaire Selects 2007 et Selects a aussi participé aux deux phases précédentes.

Selects fait également partie du nouveau réseau “Comparative Candidate Survey (CCS)”, qui mène des enquêtes auprès de l’ensemble des candidats aux élections nationales dans les pays participants. Le CCS émane d’un effort coordonné internationalement. Il combine un questionnaire de base dont le contenu est convenu au niveau international et localement adapté avec des questions qui tentent de saisir les spécificités nationales. Le questionnaire de base se centre spécifiquement sur la problématique de l’individualisation des campagnes électorales, i.e. dans quelle mesure les candidats mènent leur propre campagne distincte de celle de leur parti. La Suisse a mené cette enquête supplémentaire pour la première fois en 2007 en collaboration avec smartvote.