Skip to navigation Skip to the content

Appel à contribution : atelier “MOSAiCH, un outil suisse à la disposition des chercheurs” au Congrès SSS juin 2017

Congrès SSS 2017, 21 – 23 juin 2017, Université de Zurich

Bien commun et intérêt(s) individuel(s)

Atelier : Mesure et Observation Sociologique des Attitudes en Suisse (MOSAiCH), un outil suisse à la disposition des chercheurs

Cette session invite les chercheurs ayant travaillé sur des données de MOSAiCH à présenter leurs travaux et leurs réflexions sur cette infrastructure unique de recherche en Suisse.

L’enquête MOSAiCH est un outil mis à disposition des chercheurs qui offre tous les deux ans une mesure sur la société suisse. Les données de MOSAICH permettent d’aborder la question de l’identité et des liens qui rattachent les répondants à la Suisse, leur rapport à la solidarité et à la justice sociale, la confiance dans les institutions, les attitudes vis-à-vis de l’intégration européenne et de la globalisation en général. Ces thématiques, liées au problème du bien commun, peuvent être abordées conjointement à une réflexion sur la mesure et l’observation sociologique des attitudes en Suisse.

MOSAiCH fait aujourd’hui partie du paysage des sciences sociales empiriques suisses, dans la tradition de projets tels que « Un jour en Suisse » conduit par Chiva et Richterich dans le cadre de l’Exposition nationale de 1964 et plus tard « Tous égaux? » de Levy et Bassand (1997). Les racines de MOSAiCH se trouvent dans le lancement d’un certain nombre de projets d’infrastructures à la fin des années 1990, sous l’impulsion du programme « Demain La Suisse ». En 1999, l’Eurobaromètre en Suisse est lancé. À partir de 2000, des questions provenant de l’ISSP (International Social Survey Programme) sont ajoutées, et dès 2005, l’enquête devient bisannuelle et prend le nom de MOSAiCH. Depuis 2013, un appel public à contribution est formalisé, permettant aux chercheurs de proposer des batteries de questions correspondant à leurs projets de recherche. L’enquête est réalisée en face à face, auprès d’un échantillon représentatif de 1200 personnes résidents en Suisse, âgées de 18 ans et plus.

Les données issues de cette enquête constituent un outil de travail robuste mis à disposition de toute la communauté des chercheurs. MOSAiCH permet de réaliser des mesures spécifiques à la situation suisse tout en offrant, lorsque les thèmes le permettent, des passerelles et un point de vue comparatif grâce à l’inclusion de l’ISSP. La répétition tous les deux ans d’un certain nombre de questions offre l’opportunité de suivre l’évolution des attitudes socio-politiques depuis le début de la décennie 2000.

Après 5 éditions de l’Eurobaromètre en Suisse et 6 éditions de MOSAiCH, il est temps de se retrouver pour un regard en perspective. L’occasion du Congrès 2017 de la Société suisse de sociologie est idéale puisque l’expérience MOSAiCH montre que le  bien commun et l’intérêt individuel peuvent converger dans un projet pluriel –  c’est  le sens même du sigle MOSAiCH –  modulaire et public.

Cet appel à communication s’adresse à tous les chercheurs ayant travaillé sur les données issues de cette grande aventure de la recherche empirique en Suisse. Nous attendons des interventions thématiques sur des objets traités par ces enquêtes accompagnées de réflexions métathéoriques ou méthodologiques sur l’état de l’analyse empirique en Suisse. L’équilibre entre éléments thématiques et éléments de méthode est laissé libre.

Quelques suggestions de thèmes :

-        Relation Suisse – Europe, La Suisse et la mondialisation

-        Institutions suisses, comportements politiques, démocratie

-        Réseaux sociaux, relations familiales, emploi du temps

-        Situation professionnelle, inégalités sociales, centralité du travail

-        Données d’enquêtes et changement social

-        Infrastructure de recherche et communauté scientifique : MOSAiCH comme enjeu ?

Les propositions sont acceptées tant en langue française que allemande et anglaise.

Les propositions de contribution sont à adresser jusqu’au 22 février 2017 à Alexandre.Pollien@fors.unil.ch.